Au piano, Jean-Marc Luisada

Le Leopard masqueDans le cadre des concerts du dimanche matin au Châtelet, le pianiste Jean-Marc Luisada a donné une série de trois concerts qui s’achève aujourd’hui avec un récital consacré à Fauré et Chopin.
Le programme est ambitieux parce qu’il compte 4 Nocturnes de Fauré, les Ballades n°1 et 2 de Chopin ainsi que l’Andante Spianato.

Jean-Marc Luisada prouve qu’il n’a pas son pareil pour donner un sens à une œuvre maintes fois écoutée et pour apporter une luminosité particulière à la partition. Le Nocturne n°11 est exécuté tout en finesse : le pianiste commence très lentement et avec une certaine retenue pour mieux laisser exploser la musique, tout cela sur un long crescendo parfaitement maîtrisé.
Le Nocturne n°7 est joué avec une grande intensité : Jean-Marc Luisada utilise toute la puissance de l’instrument tout en gardant une certaine légèreté dans les gammes qui ponctuent ce morceau.

Chopin et Luisada, une longue histoire puisque le pianiste est l’un des rares français à avoir été lauréat du concours Chopin de Varsovie. Devenu au cours de sa carrière l’un de ses meilleurs interprètes, sa ballade n°2 restera dans les mémoires.
Le premier thème est abordé avec une infinie tendresse, très colorée qui contraste avec la violence de la suite jouée avec une virtuosité complètement assumée. Il reprend ensuite ce premier thème dans l’esprit des mesures précédentes, donnant à l’ensemble une parfaite cohérence et une évolution.
L’Andante spianato est magistralement interprété avec des notes aigues comparables à des perles et la page se termine par une polonaise parfaite de précision. En bis, il donne 4 mazurkas dans lesquelles on peut particulièrement apprécier la finesse des transitions.

Sacha Guitry disait que le silence après une musique de Mozart était encore du Mozart, lorsque Luisada fait face à son instrument, il semble déjà tout entier habité par la partition qu’il va défendre.
Le pianiste fait chanter son piano et son toucher, ses respirations ressemblent parfois à ceux d’un chanteur.

Jeannine Hauchard

Ànoter :

Jean-Marc Luisada vient de sortir un nouveau cd consacré aux Mazurkas de Chopin (Rca).
Le 26 septembre, JMLuisada sera de nouveau à Paris au Tce en compagnie du Quatuor Fine Arts pour un programme Dvorak et Chopin.

À propos de l'auteur : La rédaction 812 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*