Marie-Galante la belle île

/Ils l’ont nommées « Terre de Blues ». À Marie-Galante, île de l’archipel de Guadeloupe,  on aime à se définir soi-même et non en fonction d’une improbable identité guadeloupéenne. Terre de musique, de fierté, de labeur…
À quelques encâblures de la Guadeloupe, sur cette île tropicale authentique, les habitants arborent avec fierté des tee-shirts estampillés « Fiers d’être Marie-Galantais ». Le ton est donné !

Quelques jours après la clôture du 11ème festival de Blues, la « belle île en mer » des Caraïbes poursuit ses jours tranquilles… au rythme du chant, de la danse, de ses percussions de fortune. Jusqu’au retour du prochain festival, le 10 juin 2011.

Un billet en dernière minute pour Pointe-à-Pitre, une navette maritime pour Marie-Galante, et hop, hop, hop… le blues vous envahira. Le blues et cette note antillaise à nulle autre pareille.
Le blues ici, les habitants l’ont dans la peau. Tout est prétexte à exulter : un coin de table sur lequel on tapote, la coquille vide d’un lambi dans laquelle on souffle… et le miracle s’opère. On se met en cercle et tour à tour, on vient danser.

Le festival TERRE DE BLUES est le festival de musique de Marie-Galante. Chaque année à la Pentecôte, Marie-Galante vie au rythme de son Festival International de musique qui existe depuis 11 ans.

/Depuis le XVIIème siècle, le métissage de la musique européenne et africaine se développe de concert avec la langue créole.
De nombreux invités venus du monde entier se retrouvent sur la scène de Marie-Galante, posée sur la plus grande plantation de l’île. À Murat, les festivaliers retrouveront l’ambiance mythique de cette habitation qui regroupe sur 3 hectares, 3 siècles d’histoires de la canne à Marie-Galante – laquelle, soit dit en passant, est toujours florissante et produit le meilleur rhum des Antilles.
Des artistes aussi prestigieux que Manu Dibango, Myriam Makeba, Steel Pulse et Patrick Saint-Eloi y ont déjà inscrit leurs noms.

/Et avec un peu de chance, vous croiserez un monument du jazz : Camille Soprane. Il est l’âme du jazz de Marie-Galante et l’un des fondateurs du festival il y a douze ans.

La 12ème édition du festival TERRE DE DE BLUES de Marie-Galante

sous le parrainage du Docteur Jack BADE

Du 10 au 13 juin 2011, l’événement de la Pentecôte à ne pas manquer !!!

/
La 12ème édition aura lieu du 10 au 13 juin 2011. Trois jours d’animations festives (concerts & spectacles) et
éducatives (ateliers & master-class) parrainé par le Dr Jack Bade.
PROGRAMME
Vendredi 9 juin
 Soirée d’inauguration privée au KAWANN BEACH HOTEL
 Cérémonie d’ouverture avec le traditionnel LEWOZ du village Terre de Blues
Du samedi au lundi
 Matinée : Initiations & ateliers au Vilaj A Tou Piti (scolaires), ouverture du Village artisanal
 Après-midi : Spectacles artistiques et Master-Class au Village Terre de Blues
 Soirées : Concerts « Live » au Château Murât
PUBLIC
Le festival de Marie-Galante, TERRE DE BLUES, est dédié à un public de tout âge. C’est un événement
convivial et récréatif pour les familles et les festivaliers amateurs de bons spectacles.
ENJEUX
« Marie-Galant si vraie ! »,
En recevant des artistes de renommée internationale tels que Johnny CLEGG, Lucky PETERSON, En
Vogue, le festival de Marie-Galante s’inscrit comme le festival de musique international de Guadeloupe.
Le festival de Marie-Galante, TERRE DE BLUES est une exposition médiatique qui développe l’économie, le
tourisme, la culture.
• L’économie : Création d’emplois, consommation locale via le village, l’hôtellerie, le transport, la
restauration.
• Le tourisme : découverte et promotion du pays Marie-Galante, et aussi la destination Guadeloupe au
moyen de reportages favorables au tourisme (télévision, radio, presse, internet…), éduc-tour pour les
journalistes invités.
• La culture : Association de la culture des Antilles à un événement international. Présentation du patrimoine
de l’île via la musique, l’artisanat, la cuisine et son environnement.
L’édition de 2010 a reçu près de 15 000 festivaliers et touristes !

Pratique :

www.webcaraibes.com/marie-galante/culture2.htm

Photos : ©CultureMag – Arnaud de Beaucourt.

À propos de l'auteur : Salsa Bertin 416 Articles
journaliste spécialisée dans le domaine de la culture et de l'art de vivre. Docteur ès-Lettres, elle est l'auteur d'ouvrages tels que : Michel Bernanos, l'Insurgé, Et si on parlait du spiritisme ? Le guide des séjours spirituels en Europe...

2 Comments

  1. Bonjour,

    Nous voulons publier un article sur votre site culturemag.fr.
    Acceptez-vous les articles d’autres auteurs?

    Cordialement,
    Olga

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*