Morbihan : l’union de l’art et du patrimoine 2/2

/Suite de notre dossier sur la culture en Morbihan.

Le domaine de Kerguéhennec : vaisseau-amiral de la culture en Morbihan

Racheté par le Conseil général en 1972 à la famille d’origine et classé au titre des Monuments Historiques en 1988, le domaine de Kerguéhennec est un peu la tête de pont de la politique culturelle de la région.

Non seulement le public peut jouir en toute tranquillité de ce château du XVIIIème siècle, remanié au XIXème, mais aussi d’un parc paysager de 45 hectares, remanié au XIXème siècle par le célèbre paysagiste Denis Bühler, créateur avec son frère du parc de la Tête d’Or à Paris ou encore des jardins du Thabor  à Rennes. Et le tout en accès libre !

Dirigé depuis environs six mois par Olivier Delavallade, figure incontournable de la culture dans la région, Kerguéhennec fourmille de projets.
Le nouveau maître des lieux, après quelques années à la tête de « l’art dans les Chapelles » (voir notre précédent article dans la rubrique « Dossier » de CultureMag), tient à la notion de « Domaine » qu’il développe avec talent et intelligence. Son « dada », développer le patrimoine et associer transmission et création. Dans ce château habité par une famille jusqu’en 1972, la voie semble toute tracée : « marier l’art, l’architecture et le paysage. »

Avant son arrivée, il s’agissait d’un centre d’art, aujourd’hui le Domaine de Kerguéhennec propose des entrées multiples : tout d’abord, le patrimoine, à travers le château, ses communs et le parc paysager, puis un parc de sculptures, et enfin, un centre d’art où se succèdent toute l’année des expositions. Sans oublier le Centre de recherche Pierre Tal Coat, dont l’œuvre s’ancre fortement dans le paysage, thématique propre au Domaine qui décline diverses formes de « land art ».

Dans ce site d’exception, expositions, résidences d’artistes, colloques et séminaires, formations et accueil de groupes scolaires et de classes artistiques rythment les saisons.
/Si l’exposition actuelle fait la part belle à l’Art conceptuel avec Jaccard et ses ignigraphies, les expositions à venir donneront la place qu’ils méritent à divers artistes actuels, quelles que soient leurs tendances artistiques.
Il est fondamental que les lieux régis par le service public et les institutions ne fonctionnent pas en mode exclusif.

Le parc de sculptures offre, quant à lui, une promenade pleine de charme et de surprises.
Alternant entre les œuvres temporaires et permanentes comme le fantasmatique corps en mouvement de Giuseppe Penone ou les Sept colonnes à Stéphane Mallarmé, hommage du sculpteur roumain Étienne Hajdu au grand poète français, l’exposition se poursuit à ciel ouvert ou à l’ombre des futaies.
Les œuvres contemporaines posées dans le parc, à même la terre, symbolisent la descente du sculpteur de son piédestal. Tout un symbole rappelé à travers les expositions d’été du Domaine de Kerguéhennec cette année. Dans cette logique, on ne s’étonne plus de voir les enfants escalader les colonnes en bronze d’Hajdu…

Enfin, le parc, très vaste et protégé au titre des Monuments Historiques, est exploité conjointement avec la Chambre d’Agriculture. Des résidences d’artistes et des centres d’hébergement pour les classes sont mis à disposition sur les terres du Domaine de Kerguéhennec.

Après quinze années de pédagogie auprès des élus, Olivier Delavallade connaît mieux que quiconque les enjeux du patrimoine culturel. Comme pour les chapelles, il s’agit de créer d’abord de la valorisation pour susciter ensuite un intérêt et trouver des fonds de restauration et d’entretien.

Le Domaine de Kerguéhennec, vaisseau de la culture en Morbihan. Une aventure qui ne fait que commencer.

Pratique :

Domaine de Kerguéhennec
56500 Bignan
Tél : 02 97 60 31 84
www.kerguehennec.fr

Exposition Rainer Gross, Christian Jaccard, Pierre Tual, jusqu’au 25 septembre.
Exposition, ateliers, spectacles. Ouvert tous les jours de 11h à 19h.
Accès libre.

Exposition à venir : Paysage(s) du 16 octobre 2011 au 1er janvier 2012. Avec Nicolas Chatelain (Rennes / vidéo, peinture), Franck Gérard (Nantes / photographie), Rémy Jacquier (Nantes / dessin), Eric La Casa (Paris / son), Grégory Markovic (Angers / dessin), Vincent Mauger (Nantes / sculpture), Pierre-Alexandre Rémy (Nantes / sculpture), Michaële-Andréa Schatt (Paris / peinture, dessin, photographie).

Photos Cyril Semenoff-Tian-Chansky historien d’art, diplômé de l’École du Louvre et de master en Histoire de l’Art, qui a travaillé pendant de nombreuses années à la Manufacture de Sèvres puis au Château de Versailles, est également photographe, spécialisé dans le patrimoine sous toutes ses formes. www.cyril-semenoff.net

Photos : Vue du parc de Kerguéhennec
Vue du Château de Kerguéhennec
Exposition Jaccard

À propos de l'auteur : Salsa Bertin 419 Articles
journaliste spécialisée dans le domaine de la culture et de l'art de vivre. Docteur ès-Lettres, elle est l'auteur d'ouvrages tels que : Michel Bernanos, l'Insurgé, Et si on parlait du spiritisme ? Le guide des séjours spirituels en Europe...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*