Spécial semaine de la Francophonie et de la langue française

/
À l’occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie 2014*, du 15 au 23 mars 2014, dont la thématique porte cette année sur le renouveau lexical et la plasticité de la langue française, CultureMag vous propose deux lectures « ad hoc ».

/Deux journaliste canadiens sérieux et de talent, elle anglophone, lui francophone, déjà auteurs de Pas si fous ces Français (Seuil), nous présente une histoire claire, bien documentée, de notre langue avec leur second livre : Le français, quelle histoire ! ,de Jean-Benoît Nadeau et Julie Barlow (Télémaque, 2011, 462 pages, 22€).
Ils ajoutent à ce que nous savions déjà : d’une part la partie de cette histoire qui se déroule hors de France, avec de bons développements sur l’Amérique du Nord, et d’autre part des anecdotes très intéressantes peu connues avant eux.

Leur passion pour le français, sa sauvegarde, son avenir les amène parfois à contourner leur réelle objectivité générale et à présenter les évolutions d’une manière plus favorable qu’elles ne le sont en réalité.  Mais leur appel à ne pas baisser les bras, leur optimisme raisonné et étayé de bons arguments entre purisme et force de vie de la langue, de beaucoup de chiffres, et d’une anthropologie du français, nous encourage fortement à repousser les idées déclinistes qui prolifèrent dans trop de milieux complaisants, surtout en France.

Ils concluent sur cette note d’espoir : « Les chapitres les plus fascinants de la grande aventure de la langue française restent encore à écrire ». Bon vent ! Et, au féminin : « bonne vente » !

Le français, quelle histoire !
de Jean-Benoît Nadeau et Julie Barlow (Télémaque, 2011, 462 pages, 22€).


Le second livre qui vous est proposé pour nourrir vos réflexions s’intitule :
Une volonté française – Je me souviens et je projette, de l’Ambassadeur Albert Salon.

/Qui se souvient et projette ? Nous les Français, Québécois, Wallons, tous les francophones et francophiles, qui veulent le réveil et la libération du fait français dans le monde, assailli comme tant d’autres langues et cultures par un mondialisme de la « pensée unique » portée par une langue anglo-américaine voulue unique.

Volonté ferme et tenace de vivre pleinement dans la langue française, dans toutes nos cultures. Volonté de redonner un sens, une orientation, aux 100 mots-clefs de ce dictionnaire du renouveau, des entrées « Afrique, Allemagne, Belgique, Chrétiens, Décadence, Empires, à Racisme, République, Révolutions, Universalisme, en passant par Etat, Europe, France, Histoire, Intégration, Islam, Métissage, Mondialisation et Nation », en cohérence profonde pour relever ensemble de redoutables défis :

Le défi de la démographie, des mouvements mondiaux de populations en forte croissance, de l’immigration dans les pays francophones développés, de l’intégration, puis de l’assimilation nécessaire des immigrés, et du degré acceptable de métissage physique et culturel, en combattant à la fois le relativisme du « tout se vaut », les divers fanatismes et communautarismes, et le racialisme qui refait surface et nourrit partout les racismes latents.

Le défi culturel d’une nouvelle « réforme intellectuelle et morale », d’une réaffirmation de nos valeurs, de nos capacités de créer, de rejeter toute sujétion impériale et religieuse, et d’imposer chez nous en France, au Québec, en Wallonie, notre commune laïcité.

Le défi économique et social de la lutte contre la crise provoquée par l’Argent-roi, l’endettement, et la spéculation des institutions financières, en assainissant nos finances, en réindustrialisant, en instaurant paix et justice sociale, par le dialogue et la Participation, et en valorisant mieux un patrimoine exceptionnel…

Le défi politique de la libération de nos nations de leurs carcans fédéraux, de la pleine maîtrise de leurs espaces terrestres et maritimes (11,2 millions de km2 pour la France, le deuxième du monde !), et de leurs choix politiques, stratégiques, de défense et de développement économique et social.

Le défi de la formation, d’abord de la reconstruction d’une école d’excellence pour le plus grand nombre et du puissant ascenseur social qu’elle fut.

Avec le fil d’Ariane de la langue française, celui que nos adversaires savent tirer pour défaire tout le tricot, ce livre se veut un révélateur de nos atouts trop négligés, un ouvreur des voies du renouveau. Un programme volontariste de réveil et de libération.

Editeur : Glyphe, 85, av Ledru-Rollin, 75012, Paris

Pratique :

*Semaine de la langue française et de la Francophonie

« Inventez le mot de la Semaine » sera lancé sur Facebook du 3 février au 23 mars invitant les internautes à proposer leur(s) mot(s) ainsi que leur(s) définition(s).

Enfin, plus de 1500 événements auront lieu en France et dans le monde. Ateliers d’écriture, murs d’expression, dictées, slam, débats, lectures, expositions prendront place au sein des écoles, bibliothèques, librairies, musées, entreprises, maisons de retraite, hôpitaux, maisons d’arrêt afin d’offrir de nouvelles inventions lexicales, sémantiques, visuelles ou sonores.

Cette année, les librairies sont à nouveau invitées à participer à la « Semaine en librairies » autour de la thématique 2014 : rencontres-débats, séances de dédicaces, lectures sont au programme dans plus de 100 librairies partout en France et à l’étranger.

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué de presse détaillé. Les visuels de l’opération ainsi que les contributions des ambassadeurs de la Semaine sont disponibles à cette adresse: https://www.dropbox.com/l/jwrV0nV34H8zD7rOzBzWnd

À propos de l'auteur : La rédaction 790 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*