Deux églises profanées durant le week-end de l’Assomption

Tandis que le gouvernement français refuse les visas aux premières victimes de la guerre menée par l’Islam radical, c’est-à-dire les chrétiens et les Yézidis, la christianophobie ne cesse toujours pas… en France ! Au contraire, elle est en hausse et elle concerne aussi le patrimoine…
Exemple parmi tant d’autres : deux églises ont été profanées durant le week-end de l’Assomption.

 

Voici l’extrait d’un article de l’édition pays de Gex du Dauphiné Libéré du mercredi 19 août, à retrouver sur leur site :

« À Gex, les paroissiens de l’église Saint-Pierre ont trouvé porte close lundi matin. Juste une affiche, apposée sur la porte, renseigne sur les raisons de cette fermeture inhabituelle du lieu de culte : “Suite à la profanation de l’église, celle-ci restera fermée”.

Dimanche, des voleurs se sont introduits dans l’édifice, emportant avec eux le calice et le ciboire contenant des hosties de communion. Mais aucune effraction n’a pourtant été relevée par les gendarmes. Et la porte de l’église s’ouvre avec un digicode…

Il faut dire qu’en matière de sécurisation du lieu, le bâtiment s’apparente à une forteresse… « On a le digicode et l’interphone, ce qui est assez rare pour une église », reconnaît une fidèle paroissienne, désolée d’apprendre le vol des objets d’eucharistie. « Et puis il faut vraiment en vouloir pour forcer le tabernacle qui contient les hosties consacrées, car c’est du solide. Ironie du sort, du matériel de vidéoprotection avait été acheté, mais on tardait à l’installer car on se disait que l’église était bien assez sécurisée comme ça », confie encore la paroissienne. »

 

À propos de l'auteur : Salsa Bertin 414 Articles
journaliste spécialisée dans le domaine de la culture et de l'art de vivre. Docteur ès-Lettres, elle est l'auteur d'ouvrages tels que : Michel Bernanos, l'Insurgé, Et si on parlait du spiritisme ? Le guide des séjours spirituels en Europe...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*