Quelle rentrée !?

/Après un été chaud et traumatisant pour la France, le pays sort de sa torpeur.
Après l’attentat de Nice et le meurtre doublé d’un sacrilège du père Hamel, tandis que les attentats et autres catastrophes remplissent les colonnes des pages internationales des médias, les Français semblent frappés par une sérieuse gueule (langue ?) de bois.

Curieuse attitude que ce silence quasi religieux dont les Français se drapent quant aux attentats et aux risques encourus. Dans des cités balnéaires moins remplies qu’à l’ordinaire cependant, la vie suivait son cours, avec une légère morosité… Dans les conversations, rien… Le chômage, les contraventions… Comme si notre pays ne faisait pas face à des dangers multiples pires encore.

Ah, les vertus du silence… Comme celui dont ont fait preuve nos confrères de la presse du système sur le détournement de fonds de 340 000 €. Une somme considérable que Béatrice Negrier a détournée au dépens du Mouvement Républicain et Citoyen, le parti fondé par Jean-Pierre Chevènement mais également d’une association pour enfants qu’elle présidait.

Devant les juges, le maire de Plaissan, qui est également vice-présidente de la région Occitanie en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage a volé ces 340 000€ afin de renflouer son compte bancaire personnel ( et sûrement pour faire face à des dépenses de chirurgie esthétique ! Tapez google image) . Dans cette affaire, le procureur de la République a requis une amende de 4 000 € et une peine de non éligibilité. Si le tribunal a confirmé l’amende de 4 000 € dans son jugement, il a également décidé que cette condamnation ne serait pas inscrite au casier judiciaire de Béatrice Negrier ! Ah, l’inflexible République envers ses serviteurs zélés. Que ne découvrirait-on en fouillant dans les comptes de la plupart de nos élus ! Essayez, vous allez rire…jaune.

Pendant ce temps, toujours, un charcutier de 38 ans a été condamné à six mois de prison (lui !) avec sursis pour avoir déposé des lardons dans la boîte aux lettres d’une mosquée à Nancy en Lorraine, en réaction à l’égorgement  du père Hamel !

Toujours au milieu de l’été, un message vient rompre le silence… Et là, on l’aurait apprécié ! Un communiqué de presse du Splendid Hotel & Spa Nice surréaliste mais symptomatique de notre déni de réalité, aurait pu prêter à rire si le contexte n’était pas dramatique. Il nous a fait sortir, non de notre torpeur car à CultureMag, on tient à garder l’esprit en éveil, mais de nos gonds. Nous recevons un communiqué de presse intitulé : « Nice : incident ou attentat ? » Face à notre indignation, le président Michel Tschann persiste et signe en nous rétorquant que nous pouvions choisir entre l’interprétation de « l’attentat » ou du simple « incident » dans la boucherie qui a endeuillée Nice et toute la France, le 14 juillet dernier.

/

Quelques jours plus tard, je surprends dans le métro, la conversation de deux solides gaillards trentenaires, très remontés et d’humeur guerrière, me semble-t–il… Décidés à se battre, à réagir, ils cherchent à augmenter leurs capacités. Fort bien.
Puis la discussion continue et prend un tour singulier quand l’un des individus parle d’acquérir un nouveau pouvoir : celui de manger les cadavres !
Attention la bataille des consoles et autres avatars de l’univers Nintendo ne fait que commencer.

La réaction : Pokémon, Go !

Mais dormez, braves gens, la maréchaussée veille (d’un oeil, mais pas celui qui aurait pu repérer un poids lourd aux abords d’une fête populaire).
Quant à nos braves garçons français, ils se sont enfin décidés à déclarer la guerre… aux Pokémons avec l’application ludique développée par Nintendo pour les Smartphones, exploitant leurs capacités de géolocalisation et leurs caméras intégrées, permettant d’incruster les Pokémons dans l’environnement des joueurs. Depuis 20 ans, rien n’a changé, il s’agit de les capturer et de les dresser.
Cet été, une armée de zombis armés de leur téléphones mobiles et autres tablettes d’élite, sont partis chasser le Pokémon, jusque sur la tombe de nos combattants de la Grande Guerre et au mémorial de l’Holocauste, à Washington. ! Nous sommes sauvés !
Non, plutôt anéantis…

Mais la vie est pleine de surprises…
En sortant de la torpeur de l’été, une surprise nous attendait. L’once d’une réaction ?

Et une Monarchie ?

Un sondage BVA d’août 2016 dévoilé sur LCI révèle que 1 Français sur 3 est favorable à ce que la fonction de chef de l’État soit assumée par un roi, comme c’est le cas dans de nombreux pays européens.
Près d’un Français sur quatre estime par exemple que cela aurait des conséquences positives sur l’unité nationale (39%) et la stabilité du gouvernement (37%).
Pour 31% des Français, remplacer le président de la République par un monarque donnerait une meilleure image de la France dans le monde (24% en 2007).
« Il apparaît donc que la proportion des plus convaincus par la monarchie est restée très stable en une décennie, que ce soit sur l’idée qu’un roi exerce la fonction de chef de l’État ou sur le vote certain pour un candidat royaliste. Pour autant, le contexte actuel pousse les Français à s’ouvrir à cette possibilité, surtout à droite et à l’extrême droite », conclut l’institut.

Bref, nous vous souhaitons une bonne rentrée et d’éviter l’endormissement de votre intelligence en restant connectés à CultureMag.
Cette année, nous vous souhaitons du sens critique et le courage de regarder la réalité en face à l’instar d’un Zemmour ou d’un Maulin dont le courage et le talent ne se démentent pas.
Zemmour dans son dernier ouvrage (nous y renviendrons), Un Quinqennat pour rien, appelle la France à faire sa « révolution culturelle », sous peine d’entrer dans une troisième guerre mondiale.

Et puisqu’il faut célébrer la vie plus que jamais quand rôdent les forces de la destruction, CultureMag vous offrira, comme toujours, le meilleur de notre art de vivre.

*Enquête auprès d’un échantillon de 1099 Français, représentatif de la population française, âgés de 18 ans et plus et recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 22 au 23 août 2016. 

À propos de l'auteur : Salsa Bertin 408 Articles
journaliste spécialisée dans le domaine de la culture et de l'art de vivre. Docteur ès-Lettres, elle est l'auteur d'ouvrages tels que : Michel Bernanos, l'Insurgé, Et si on parlait du spiritisme ? Le guide des séjours spirituels en Europe...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*