Itinéraire contemporain en Touraine au Musée du Carroi – op.2

/

C’est le pari osé, renouvelé chaque année, du Musée d’Art et d’Histoire du Carroi à Chinon que de faire dialoguer les œuvres d’avant-hier avec celles d’hier et d’aujourd’hui. Et cela fonctionne !
Musée de France, dépositaire de « Trésors Nationaux » de la Renaissance, de la Chape de Saint Mexme (le plus grand tissu médiéval conservé) prouve que l’on peut être un « petit » musée et produire des expositions de très haute tenue.

Après le succès de la collection (richissime) de Faïences de Langeais et la rétrospective Spoeri, cette année le Carroi propose deux « sorties de réserves » pour notre plus grand plaisir. Au cœur même des collections permanentes, il nous est offert deux expositions. Sous la belle charpente des combles nous attend une pleine salle d’Impressions Chinonaises, regroupant des vues de Chinon (peintures, gravures, aquarelles, photos…) du XVIIe s. à nos jours… que le musée avait en réserve !

Si toutes les œuvres présentées n’ont pas la même qualité, c’est un voyage dans le temps qui ne manque pas d’intérêt en nous faisant (re)découvrir des lieux disparus ou transformés par les vicissitudes de la vie.
À ne pas manquer : les deux vues de Chinon du peintre américain Paul Rhoads… pleines de lumières, de poésie, de romantisme… de la (vraie) bonne peinture !

La deuxième sortie de réserve, exceptionnelle, est celle des Invendus du galeriste parisien Albert Bénamou. Il s’agit ni plus ni moins de sa collection personnelle, qu’il a accepté de confier au Carroi, à Chinon, loin des grandes capitales culturelles qui ignorent trop souvent « la province ».
Cette exposition propose des œuvres méconnues de 35 artistes très connus. Tous ont marqué l’histoire de l’art du XIXe s. à aujourd’hui : Warhol, Ben, César, Topor, Klein, Nam June Paik, Spoerri, Tetsumi Kudo, Buren… mais aussi Auguste Rodin ou Sarah Bernhardt (qui se souvient d’elle comme sculpteur de talent ?).
Personnage hors normes, « Bob » Bénamou s’est d’abord passionné pour le XIXe s. avant de s’intéresser à l’art contemporain. Sa collection, fondée sur les invendus de sa galerie, est riche de personnalité, de ses coups de cœurs… et pour rien au monde il ne voudrait s’en séparer.
Chaque pièce a une histoire… et ces œuvres sont aujourd’hui considérées comme majeures.

Audacieux, le vénérable musée (fondé en 1905 !) nous prouve qu’il existe des passerelles entre les collections d’hier et d’aujourd’hui en faisant dialoguer les œuvres entre elles. Une salle est ainsi dédiée à la parure où les œuvres d’artistes d’Orient et d’Extrême-Orient conversent avec la célèbre chape de Saint-Mexme (somptueux tissu d’or et de soie rapporté d’Orient par Aliénor d’Aquitaine), la salle des État-Généraux (ceux de 1428 !) consacrée notamment à la statuaire et à la peinture (du Moyen-Age au XIXe s.) accueille, au milieu même de sa collection permanente, des pièces de Rodin, Sarah Bernhardt ou Catherine Ikam, qui dialoguent si bien avec les « permanentes » qu’elles semblent avoir toujours été là…

Une salle à éviter peut-être avec les enfants : celle des portraits… il semble que certains artistes, Topor en tête, aient eu quelques problèmes avec leur maman ou leur sexualité… de façon un peu explicite ! Mais c’est tout à fait subjectif.

C’est une soixantaine d’œuvres au total, qui ont été généreusement prêtées (gratuitement) par Albert Bénamou. Qu’il en soit remercié.

« L’œuvre se situe dans l’œil de celui qui regarde. »
Marcel Duchamp

Alice de Charnay

Pratique :

Sorties de réserves à tous les étages pour le Musée du Carroi…
Impressions Chinonaises et Les Invendus d’Albert Bénamou au Musée du Carroi à Chinon jusqu’au 13 novembre.

Le Musée du Carroi est ouvert jusqu’au 17 novembre 2016 du vendredi au dimanche de 14h à 18h
Entrée : 3€ (gratuit pour les moins de 12 ans)
Plus : http://www.chinon-vienne-loire.fr/culture/musee-le-carroi/presentation-du-musee/
Musée le Carroi : 44, rue Haute-Saint-Maurice – 37500 Chinon – Tél. 02 47 93 18 12

À propos de l'auteur : La rédaction 821 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*