L’invention des corps : Prix de Flore 2017

/Pierre Ducrozet a cessé de se regarder pousser les cheveux et il s’est mis au travail.

L’invention des corps est une réussite dans son genre, à mi-chemin entre le thriller et le roman d’anticipation.

Débutant sur une scène de massacre sanglant au Mexique, il termine en Amérique du Nord, dans un duel que se livrent des hackers hors-la-loi et les maîtres de la Silicon Valley et du posthumain qu’ils prétendent concevoir.

Un roman bien tissé, où fait seulement défaut le style et donc la profondeur, ce qui n’est tout de même pas rien.

 

Pierre Ducrozet, L’invention des corps, Actes Sud, 302 pages

À propos de l'auteur : Matthieu Falcone 233 Articles
diplômé en Lettres Modernes et Sciences Politiques. Il collabore comme pigiste aux pages "culture" de plusieurs magazines.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*