Le Vin a son royaume

La Cité du Vin est un nouveau musée enchaînant les récompenses en proposant un voyage sensoriel unique. Il vient de fêter sa deuxième année d’ouverture.
Un tour d’horizon de ce nouveau phare de la culture à Bordeaux s’imposait.

 

La Dive Bouteille chantée par Rabelais a désormais son temple ! Ouverte le 1er juin 2016, la Cité du Vin a été créée dans le but de donner à voir le vin comme un élément ancré dans de nombreuses cultures à travers le monde. Pour cela, elle guide les visiteurs à travers une expérience unique, alliant les arts picturaux, la musique ou encore des ateliers interactifs.

Et où donc ? A Bordeaux, bien sûr, faisant pâlir de jalousie toutes les autres régions viticoles françaises.

L’architecture-même du bâtiment participe à ce voyage en évoquant pour chacun un aspect différent du vin.

Le pari a été tenu et récompensé largement par les critiques. En automne 2017, la Cité du Vin était élue parmi les meilleurs musées du monde par l’institut américain National Geographic et recevait le 10ème prix René Renou par l’ANEV (Association Nationale des Elus du Vin). Plus récemment, le lieu était couronné d’une deuxième étoile Michelin pour une « expérience de visite inédite ». Enfin, le prix Expert’s choice Award 2018 décerné en avril reconnaît les « meilleurs équipements culturels ou de loisirs » de ce lieu.

S’il faut reconnaître la prouesse d’avoir développé si vite un tel musée, avec son incroyable architecture construite en quelques mois ou la création de son parcours permanent sur le monde du vin; si force est de constater son et qu’il soit couvert de succès, tout n’est pas entièrement positif. Au fil de l’exposition, le visiteur vogue entre les senteurs, les lumières et les musiques.
Il profite d’ateliers ludiques destinés à lui ouvrir les portes du phénomène culturel qu’est le vin. Ainsi, le défi, non modeste, de rendre possible une telle expérience est réussi.

Laisser les visiteurs dériver au gré des courants sensoriels

Cependant, en sortant la tête remplie de musiques et de saveurs, le visiteur en oublie facilement les informations apprises. Ludique, trop ludique.

La vidéo, omniprésente, divertit à travers des scénographies variées ou de simples témoignages de vignerons, mais elle attire plus l’oeil qu’elle ne fait appel à l’intelligence.
Le caractère diffracté de l’information de la Cité du Vin tend à submerger le savoir qu’il doit véhiculer.
Cette confusion est par ailleurs facilement augmentée par le manque d’organisation du musée. Le parti pris, plutôt que de guider les esprits à travers leur découverte, est de les laisser dériver au gré des courants sensoriels. C’est audacieux, certes, mais cela n’aide pas à retenir les informations.

Le « nec le plus ultra » de ce parcours « expérentiel » se tient au dernier étage de cette étrange construction contemporaine qui rappelle une bouteille ou les volutes se dessinant dans le verre de vin : la dégustation d’un vin au choix, avec une vue imprenable sur Bordeaux.

L’esprit trouvera néanmoins satisfaction dans les salles de l’exposition temporaire dont la toute dernière porte sur les liens historiques entre la musique et le vin et leurs communes racines bachiques.
Un parcours passionnant illustré par des objets rares et même des interprétations musicales inédites de certaines partitions.

En bref, une belle expérience immersive dans le musée permanent mais une certaine déception cognitive. L’inverse étant vrai pour la partie permanente, la critique en moins.

Pratique :

 
Exposition « Le Vin & la Musique, accords et désaccords »
Du 23 mars au 24 juin 2018 de 10h à 19h
Cité du Vin, 150, 134 Quai de Bacalan, 33 300 Bordeaux
Tél : 05 56 16 20 20
 
Se restaurer :
La visite complète nécessite une journée.
Deux restaurants vous ouvrent leurs portes pour une cuisine honnête et généreuse. L’un en version brasserie.
L’autre, en mode intimiste au 7ème étage.
 
Plus didactiques, des conférences et des ateliers se succèdent toute l’année. Programme sur le site de la Cité du Vin.
À propos de l'auteur : Salsa Bertin 414 Articles
journaliste spécialisée dans le domaine de la culture et de l'art de vivre. Docteur ès-Lettres, elle est l'auteur d'ouvrages tels que : Michel Bernanos, l'Insurgé, Et si on parlait du spiritisme ? Le guide des séjours spirituels en Europe...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*