Métamorphoses de Citroën : le Berlingo

Copyright William Crozes @ Continental Productions
Copyright William Crozes @ Continental Productions

Citroën, marque emblématique française depuis près d’un siècle, mère de la Traction Avant, de la mythique DS ou encore de la C3, renouvelle aujourd’hui autre modèle phare : le Berlingo.

 

Pour cette troisième génération, l’enjeu est de taille. En effet, les deux premières se sont gravées par leur succès dans le paysage automobile français. Vendu à plus d’1.7 millions d’exemplaires depuis 1996, le Berlingo est le 2ème véhicule du segment en Europe et symbolise, pour beaucoup, la puissance de la marque, comme la mythique DS en son temps.

Il s’agit donc de se renouveler sans décevoir les adeptes des anciens modèles. Citroën propose ainsi une voiture en droite lignée de ses aïeux utilitaires et familiaux pour conserver le lien avec le patrimoine automobile français. Le tout, en adoptant le design caractéristique des derniers modèles en date pour un prix minimum de 21 850€.

Le maître mot de ce modèle est simple : confort. Dans cette optique, le moteur est assez puissant pour conférer de la réactivité lors de la conduite, elle-même améliorée par pas moins de 19 aides en comptant les options. De l’avertisseur de franchissement de ligne à la caméra de recul, tout est étudié pour rendre ce mastodonte aussi maniable qu’une smart ; un pari dans l’ensemble plutôt réussi.

Du point de vue du confort intérieur et de l’agencement, le résultat est cohérent : un véhicule massif et puissant, adapté ergonomiquement aux familles importantes. Du tableau de bord à la ligne de la carrosserie, tout est fait pour contredire les critiques des générations précédentes et apporter un vent frais aux produits Citroën. Si les lignes arrondies allègent le Berlingo, le volume intérieur n’en est pas diminué pour autant. Tous les sièges sont rabattables, des rangements sont présents presque à chaque recoin… Même les smartphones disposent d’un espace dédié. La famille, carte maîtresse de la marque depuis des années, est partout. Une version XL, plus grande, est même en vente pour permettre de répondre à tous les besoins

Cependant, on note plusieurs incohérences chez ce champion français en devenir. Les dimensions utilitaires et familiales sont poussées jusqu’au bout grâce à d’intelligentes idées de rangements, comme un coffre en hauteur par exemple. Pourtant, l’espace entre les deux sièges avant est laissé totalement vide, sans même un coffre. Oubliez également vos disques des meilleurs chansons françaises, la voiture ne possédant aucun lecteur.

Nous pourrons enfin questionner le confort des sièges, un comble si l’on se souvient du mot d’ordre. De même, la présence optionnelle d’une seule prise USB et de deux allume-cigares, pour une voiture pouvant accueillir jusqu’à 7 personnes, est assez déroutante.

 

En somme, Citroën mise sur la modernité du design et des équipements pour renouveler l’un de ces modèles phares à l’aulne d’une ambition renouvelée : prendre l’ascendant sur le marché européen.

 

Amaury Dutray

À propos de l'auteur : La rédaction 805 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*