SUD-OUEST : initiation à ses vins

Initiation aux vins du Sud-Ouest par Michel Dovaz*

Le Sud-Ouest est à la mode, vaste région qui s’étend du Périgord aux Pyrénées.

Si on se limite aux vins, la région bordelaise est évidemment la plus importante.
Ses plus de 100.000 ha de vignes « irradient » la région contiguë , celle de Bergerac comprenant 17 appellations : tant les vins blancs, secs ou liquoreux, que les vins rouges sont issus des même cépages que ceux exploités dans le bordelais. (du moins les principaux).

Depuis quelques années, sous l’égide de l’INAO, une tentative (timide) de simplification et de rationalisation du système de découpage et de hièrarchisation des appellations est amorcée, Les français connaissent-ils les appellations? Combien y-en a t-il ? Une douzaine ? Une centaine ? Ou presque cinq cents ? ( c’est la bonne réponse), Le consommateur lambda connaît de 3 à 5% des appellations (les grandes régions) , Les bordelais en étendant l’appellation générique « Côtes derdela Bordeaux» (précédé du nom préexistant, exemple : Castillon – Côtes de Bordeaux) ont réussi a créer une apparente simplification sans supprimer une seule appellation (ce qui est presque impossible) en créant une « famille ombrelle » qui comprend, entre autre l’AOC Sainte Foy-Côtess L’importante région des vins de Bergerac (100 kil. sur 50 kil) et celle des Côtes de Duras (1230 ha, de vignes et 74.000 hl de vin) ont décidé de faire cause commune (publicité, route des vins, manifestations promotionnelles). Rappelons que le Sud Ouest de l’aire des Côtes de Bergerac et de l’Est des Côtes de Duras sont contigus sur plus de 15 kilomètres, cela crée des liens !
Revenons à l’AOC Sainte Foy – Côtes de Bordeaux évoquée ci-dessus (164 ha de cépages bordelais producteurs de vins rouges) . Ce petit vignoble est enserré pour ne pas dire coincé entre Montravel et Bergerac au Nord et Saussignac à l’Est, alors pourquoi ne pas rejoindre Bergerac/Duras ? Il faut croire que la magie du mot « Bordeaux » est toujours aussi grande.

Les vins de Bergerac et de Duras
Les vins rouges
Bergerac, Côtes Bergerac vignobles 73.000 ha, 800 producteurs 5.100.000 bouteilles :
Ces deux vins sont proches et néanmoins différents. Suivant l’exemple donné par le Pécharmant et le Montravel, un effort de « montée en gamme » est souhaité par les producteurs de Côtes de Bergerac (diminution des rendements, sélections parcellaires,interdiction de chaptalisation, (sucrage du moût), contrôles après la mise etc)

Château Bélingard (20,50E )
Cuvée Ortus 2015, Côtes de Bergerac
Cuvée classique-moderne, soupçon de boisé,dominante Merlot souple et fruité, harmonieux

Château La Robertie (18-25 E)
« E » de la Robertie 2015 Côte de Bergerac
2/3 – 1/3 C F – CS. Robe soutenue, touche boisée,, bouche homogène, jolie finale

Montravel
Appellation récente (2001) et ambitieuse qui s’impose des contraintes sélectives Vignobles 150 ha : densité de plantation : 5,000 pieds/ha 35 vignerons 10-11.000 bouteilles
Première AOC française à pratiquer l’agrément après la mise en bouteille.

Château Moulin Caresse, Montravel 2015 (14,50)
Propriété de 55 ha en reconversion à 5.500 pieds/ha. Sol sérieusement travaillé (Terra Vitis)
Grande Cuvée « cent pour cent » 50% merlot 20% malbec et les deuc cabernet.
Robe intense, nez légèrement fumé en bouche un fruité réjouissant de la matière, bonne longueur

B
Pécharmant
Vignoble et belles propriétés proches de Bergerac. Vins réputés, unité de production de belles surfaces. 400ha de Vignes : 50 producteurs, moins de.200.000 bouteilles. Saint Exupéry buvait du Château de Tiregand. Beau domaine et vin fin et complexe.
Désormais, les vignobles restructurés doivent atteindre une densité de 4.000 pieds/ha au minimum.
L’aire d’appellation s’étend sur un socle ferrugineux favorable.

Château la Vieille Bergerie Pécharmant 2015 (17 E)
« Quercus » 50% merlot , cot, cabernet sauvignon
Robe généreuse, nez original, épicé(!), bouche équilibré et longue.
Dans cette propriété on vinifie également du Rosette (voir c-dessous)

Les vins blancs
Dans la région de Bergerac-Duras trois types de vins blancs sont vinifiés, tous issus des mêmes cépages (sémillon, sémillon, muscadelle) : les secs, les moelleux, les liquoreux le taux de sucre résiduel les distinguent (en gr/l)
Vins secs :moins de 3 gr/l (à la dégustation, 3gr/l de sucre ne sont pas perceptibles)
Les sept appellations des vins moelleux ou liquoreux ne sont pas toutes régies par les mêmes règles
Vins moelleux
Côtes de Bergerac : de 4 à 54 gr/l
Côtes de Montravel de 24 à 54 gr/l
Rosette de 25 à 51 gr/l
Appellation sauvée d’une disparition annoncée s’étendant sur 44 ha travaillé s par 17 producteurs
responsables d’une bonne centaine de mille bouteilles d’un vin fin, léger et frais dont on vente « la modernité » (?), sans doute veut-on dire par là : ni lourd, ni puissant

Vins liquoreux Montbazillac plus de 45gr/l

Montbazillac sélections de grains nobles plus de 85 gr/l
Haut-Montravel vin de 18° potentiels ( soit 306 gr/l) Exemple :14° + 68gr/l (dès le millésime 2012)
Saussignac : plus de 68gr/l
Cette petite appellation (16 producteurs, 30 ha de vignobles , 70.000 bouteilles) de vins liquoreux mérite un grand prix de vertu, c’est la seule de France à interdire tout enrichissement des moûts .
Chaptaliser un moût de vin rouge, c’est contribuer à augmenter le degré alcoolique du futur vin, chaptaliser un moût de vin liquoreux c’est ajouter un petite cuillère de sucre dans votre verre de vin blanc sec. Je simplifie mais on comprend bien que la finalité de ces deux démarches diffère fondamentalement.
Château Court Les Mûts (12 E)
Perle rare servie en bouteille de 50 cl issue de vignes âgées de 65 ans. Sa pureté lui donne des ailes, un sucre léger le laisse s’envoler, Le plaisir pur,

Côtes de Duras, blanc moelleux ou liquoreux : minimum de 12 gr/l

1230 ha de vignes à l’ouest d’Eymet, 200 producteurs, plus de 7 millions de bouteilles des « 5 couleurs » issues des principaux cépages bordelais (plus quelques cépages blancs du Sud-Ouest)
Château Molhière (12 E)
Côtes de Duras blanc sec, « Pierrot Blanc » 2015
50%/50% Sémillon/Sauvignon blanc, fermentations lentes, élevage un an en barriques neuves, voire récentes. sur lies et bâtonnée. Robe clair avec éclat, nez, nez présent frais, touche d’agrume, de la rondeur en bouche. Vin blanc structuré pour la table

C
Monbazillac
Importante appellation en surface, en volume et en notoriété . Vignobles de 2,300 ha et une centaine de producteurs livrant plus de 7 millions et demi de bouteilles.
Château La Robertie « vendanges de Brumaire » 2015 (25 E)
« Brumaire » évoque évidemment le calendrier révolutionnaire (à peu près 20 octobre-20 novembre) rare vin mono-cépage (sémillon) , vendangé tardivement par tries « en brumaire » pour bénéficier au maximum de la pourriture noble : raisins botrytisés, moût riche (178gr/l) , fermentation en barriques neuves, deux années d’élevage. Complexe au nez et en bouche, vin se sénateur, presque d’un autre temps

À propos de l'auteur : La rédaction 796 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*