Château Musar

Faites connaissance avec le plus français des vins libanais, disponible en France, en Angleterre, et plus encore.

Par Michel Dovaz*


Tout d’abord parce que les Hochar sont des libanais d’origine française, ensuite parce que Serge Hochar, le fils du fondateur de Château Musar s’est rendu à Bordeaux pour étudier l’oenologie et il fut l’élève d’Emile Peynaud. Enfin ; les vins sont élevés dans des barriques de bois français, les vins rouges naissent de cépages bordelais et provençaux (l’alliance de cépages bordelais et provençaux en Provence est déjà signalées, voire recommandée par le Docteur Guyot au XIXem siècle !).

Le cas des vins blancs est différent car ils sont issus de cépages locaux (2/3 Obaideh – 1/3Merwwah) francs de pieds, c’est à dire non greffés, L’autre vin blanc naît d’un nouveau vignoble de trois cépages français plantés en 2000.

Les Vins

Ils se divisent en deux catégories principales
Les Musar jeunes (16-17 E)
Château Musar (30-42 E)

Musar Jeune

Vignobles plantés en 2000 – Vallée de la Bekaa à 1000m, d’altitude
Vinification et élevage en Inox ou béton, Commercialisation après un an (rouge 2 ans)

Blanc Jeune 2017 – Viognier, Vermentino, Chardonnay
Nez discret, bouche équilibrée, acidité faible, touche mentholée

Musar Jeune Rosé 2017
Cinsault 85% – Mourvèdre 15% (avant 2015 – 100% Cinsault)
Un nez arômatiquement discret, fin.Bouche équilibrée, fugace

Musar Jeune Rouge 2016
Cinsault, Cabernet sauvignon, Syrah
Robe soutenue, touche mentholée, bouche harmonieuse, excellent dans le type

Château Musar Blanc 2009
Obaideh (2/3) de 80 ans, sol caillouteux-crayeux au pied dela montagne Anti-Liban à l’est
Merwah (1/3) de 80 ans, sol graviers calcaires à l’ouest du Mont Liban, altitude 1200m. Rendement moyen 10-20 Hl/Ha
Vinification – Elevage, Fermentation 3-4 semaines en fûts. Elevage 6 mois de cuve,
Assemblage et mise en bouteille, Commercialisation 6 ans après.
Robe d’or blanc, distingué au nez et en bouche, touche boisée-fumée
.
Château Musar Rosé 2016
Cépages du blanc + 3% de Cinsault
Vinification- Elevage 6-8 mois de fûts
Ce rosé délicat, légèrement boisé-fumé n’est pas produit toutes les années

Château Musar Rouge 2011
Cépages : Cabernet sauvignon, Carignan, Cinsault de 40 ans (15 à 35 Hl/Ha)
Vallée de la Bekaa, sol graveleux sur calcaire
Vinification – Elevage Fermentation lente par cépage en cuves béton. Elevage un an
en fût puis, après assemblage logé un an en cuves béton, mis en bouteilles et stocké 4 ans
Robe encore jeune, Nez frais et ample, Bouche complexe,fine et longue.

Hochar Père et fils Rouge 2016
Pour terminer un vin rouge spécial de la Vallée de la Bekaa, près d’Aana issu de Cabernet sauvignon, de Cinsault et de Grenache de 30 ans (20-30 Hl/Ha) plantés dans des sols profonds de calcaire. Les trois cépages fermentent séparément en cuve béton, puis les trois vins sont logés en fûts de 6 à 9 mois, assemblés et mis en, bouteille sans collage ni filtration. Commercialisation à quatre ans d’âge – 27 E.
Robe sombre, touche mentholée, fraîcheur, équilibre et belle finale

À propos de l'auteur : La rédaction 825 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*