Frida Kahlo, esquisse de ma vie

Quel plaisir inouï d’assister à la représentation en avant-première ce jeudi 29 avril. Nous connaissions bien sûr déjà quelque peu la vie et l’œuvre de Frida Kahlo, aujourd’hui cette pièce nous rend Frida très proche de nous. Des moments importants de sa vie nous sont contés avec vivacité et émotion, Nadia Larbiouene nous transporte totalement et ne fait qu’une avec Frida.
A la fois didactique et agréable, nous apprenons beaucoup sur Frida, sa vie et son époque. Idéal pour un public adolescent et adulte.

La compagnie Novecento

Cette compagnie théâtrale lyonnaise émergente et engagée est basée dans le Vieux Lyon, et a été fondée en 2013 par Nadia Larbiouene et Franck Adrien. Les deux comédiennes aux parcours différents mais complémentaires se sont retrouvés autour d’une démarche artistique commune, celle de pouvoir créer des spectacles en lien avec les sujets qui leur tiennent à cœur : Handicap, égalité Homme-Femme, Devoir de mémoire…

Pourquoi une pièce sur Frida Kahlo ?

Frida Kahlo fait partie de ces artistes iconiques qui ont marqué l’Histoire tout autant que l’histoire de l’art. Femme forte, rebelle et engagée, sa vie et ses œuvres pas- sionnent encore aujourd’hui les plus jeunes générations. Il y a mille raisons pour cette fascination: de ses peintures puissantes et colorées à son militantisme poli- tique, de sa beauté intemporelle à son histoire d’amour tumultueuse avec Diego Rivera.

L’immense force de Frida

Frida est une icône de la persévérance et du courage. Déjà malade depuis son plus jeune âge, son corps a été son pire ennemi durant toute sa vie malchanceuse. Mais Frida, pourtant souvent clouée au lit, ne s’est jamais laissé emprisonner dans ce corps douloureux, tout comme elle ne l’a jamais caché. Ses douleurs et ses souffrances ne lui ont jamais fait honte, au contraire, elles nous les dévoilent dans ses tableaux, elle les a sublimées, magnifiées, et, en ce faisant, elle les a, en quelque sorte, exorcisées. De son corps mutilé, elle puisait une rage de vivre extraordinaire.

Une mise en scène épurée qui envoie !

La mise en scène met l’accent sur la souffrance physique et le handicap de l’artiste, Frida reste dans son lit pendant toute la pièce et pourtant se dégage de Nadia Larbiouene une énergie folle, émotions et révoltes. Cette posture nous permettra de mieux comprendre également le calvaire qu’a vécu Frida.

 

Le choix artistique de Nadia Larbiouene

Nadia Larbiouene a choisi d’incarner Frida Kahlo, la célèbre peintre communiste des années 30, au travers des extraits de sa vie inspirés de sa correspondance et de son journal intime. Elle les a adapté et se les a parfaitement appropriés.

 

Des airs latino graves et joyeux

Accompagnée d’un musicien sur scène qui ponctue le spectacle par des chants et des musiques en Espagnol, ainsi que d’un montage vidéo tiré de ses peintures et de ses photos personnelles, una ambiente mexicana est omniprésente et nous fait un bien fou d’évasion.

 

Nous sortons de ce moment forts et empreints de sa rage de vivre, qui malgré la maladie et l’accident qui l’a rendu handicapée à vie, lui donne la force de peindre sa propre souffrance comme pour relayer celles des peuples qui, partout sur la planète, souffrent de l’oppression de systèmes qui les broient.

 

Mise en scène et scénographie Francois Bourcier

Adaptation, écriture et montage Nadia Larbiouene

Création Lumière Antoine Fouqueau

Création Décors et Vidéo Jean-Baptiste Cleyet

avec Nadia Larbiouene Jeu et Camilo Vallejos Musique

https://compagnienovecento.fr

 

Julie-Chloé Mougeolle

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.