Hommage de Stanev à Liszt

/Avec quelques semaines d’avance sur le bicentenaire de la mort de Franz Liszt (1811-2011) le pianiste bulgare Vesselin Stanev lui rend hommage lors d’une tournée européenne qui le mène de Rome à Berlin en passant par le Wigmore Hall de Londres et bien d’autres villes.

À Paris, pour son traditionnel récital à la Salle Gaveau, il joue les 12 Etudes Transcendantes de Liszt et la Fantaisie et Fugue pour orgue en sol mineur, BWV 542 de Bach, transcrite pour le pianoforte par Liszt S 463.

Le disque paru récemment chez RCA consacré exclusivement à ces 12 Etudes laissait présager une belle harmonie entre le compositeur et l’interprète. Si l’enregistrement avait semblé un peu sage, en concert, Vesselin Stanev donne là une plus grande liberté à toutes les pulsions et à toute l’intimité de l’œuvre. Il raconte une histoire et trouve le ton juste à chacune de ces pages. Si certaines de ces redoutables partitions peuvent parfois surprendre son jeu, l’ensemble de l’œuvre est un émerveillement.
Les premières mesures d’« Harmonies du Soir » augmentant l’étrangeté de la nuit, sont un véritable travail d’orfèvre. Les premières notes de « Paysage » nous abandonnent aux muses poétesses. Le pianiste est complètement habité par la musique et ce, dès le « preludio » qu’il joue avec l’élan sobre des audaces prometteuses.

Enfin, épuisé d’une pareille performance pianistique, Vesselin Stanev offre au public un bis très applaudi.
Nous avons hâte de le retrouver au côté de la jeune violoniste russe Ekaterina Frolova, le 2 mars prochain salle Gaveau pour un programme Beethoven, Brahms, Ravel, Schumann.

Jeannine Hauchard

www.vesselin-stanev.com

www.autourdupiano.com

À propos de l'auteur : La rédaction 812 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*