Stanev à Bruxelles

/Le 22 juin dernier, le public bruxellois s’est pressé nombreux au Palais des Beaux-Arts pour assister aux débuts en Belgique du pianiste bulgare Vesselin Stanev.
Lauréat du concours Tchaïkovski et Long-Thibaud, le musicien n’a pas déçu son auditoire en proposant un programme ambitieux réunissant des œuvres de Brahms, Schumann et Liszt.

Vesselin Stanev ouvre le concert avec les Klavierstücke de Brahms, sorte de « mise en doigts » pour aborder le reste de la soirée. Le pianiste attaque ensuite les Humoresques de Schumann avec détermination.
Dès les premières notes, le ton est donné avec une grande précision dans les attaques, une recherche dans les nuances : son interprétation est imagée et inventive.

La seconde partie du concert est un hommage à Liszt dont on fête cette année le bicentenaire. Fort de sa récente intégrale des Études Transcendantes saluée par la critique, Vesselin Stanev propose une lecture intéressante de la sonate en si mineur. Il fait ressortir les différents thèmes récurrents de cette pièce d’un seul tenant, tout en se montrant particulièrement soucieux des détails : on retiendra les notes piquées finement exécutées, son assurance dans les passages brillants. En bis, il offre une Consolation de Liszt inspirée.

Vesselin Stanev a incontestablement fait une entrée remarquée à Bruxelles en montrant ses qualités de virtuose et de musicien.

Agathe de Frankrijker

À propos de l'auteur : La rédaction 812 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*