Non à la destruction de l’église Sainte-Rita !

Par Nicolas Stoquer*

""

L’église Sainte Rita, sise 27 rue François Bonvin, à Paris (15), monument de notre héritage, et lieu de vie spirituel de notre quartier, doit être détruit au profit de la spéculation immobilière.
Depuis plusieurs mois, l’église Sainte Rita est menacée de destruction par un promoteur immobilier qui agit sous couvert de la Mairie de Paris, pour y construire un parking et des logements sociaux.
Cette église est pourtant bien connue pour ses bénédictions d’animaux, la ferveur et la dévotion qu’inspirent Sainte Rita à une communauté religieuse nombreuse, fidèle et spécifique car catholique gallicane (L’Eglise de France).

La mobilisation des riverains, des paroissiens et du député-maire du XVème arrondissement Philippe GOUJON et du député Frédéric LEFEBVRE a empêché, *in extremis,* la destruction prévue lundi 5 octobre. Le mardi 6 octobre, les ouvriers devant détruire l’église sont revenus sur les lieux pour installer leur matériel de destruction. Encore une fois, les riverains, les paroissiens et les élus leur ont barré la route physiquement. Devant la violence de la situation, certains élus ont même été molestés et ont déposé plainte.
Aujourd’hui, la situation reste tendue puisque, même si l’église a été libérée, les recours juridiques n’ont pas encore abouti et laissent en suspens l’avenir de l’église.

Particules mortelles d’amiante dans tout le quartier !

La question du désamiantage de cette église est toujours d’actualité, le promoteur s’apprêtant à démolir sans désamiantage préalable, causant une dispersion de ses particules de mort dans tout un quartier de Paris.

C’est aussi toute une communauté de fidèles qui est en danger de dispersion car on lui conteste ce droit élémentaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, à savoir la liberté de culte. La destruction de ce lieu de culte en plein cœur de Paris touche à la question du sacré dans notre société, plus loin, c’est une question de civilisation. En détruisant un lieu de culte, on porte atteinte à ce qu’il y a de sacré dans chaque homme.

Longtemps l’Église rythma la vie de chacun, marquant les grands moments d’une vie humaine, baptême, mariage, enterrement.
Aujourd’hui la question est plus largement existentielle, l’Homme restant un territoire inviolable et unique car sacré ou bien pouvant subir un processus de marchandisation, de spéculation, matière première comme les autres donc interchangeable et infiniment substituable.

C’est tout l’enjeu de notre combat. L’association « Les Arches de Sainte Rita » qui gère la communauté paroissiale a engagé de nombreux frais pour que l’église puisse être de nouveau ouverte et supporte les frais des procédures juridiques en cours.

* Président délégué des Arches de Sainte Rita
Fonctionnaire
Défenseur du Patrimoine de la Nécropole royale de la Basilique de Saint Denis jusqu’à Sainte Rita.

**Nous avons besoin de chacun d’entre vous pour la défense des lieux de culte, de la civilisation, de l’Homme !

*** Les Arches de Sainte Rita

Site des Arches: http://www.lesarchesdesainterita.fr/
Appel aux dons :  www.leetchi.com/c/sauvons-l-eglise-ste-rita

À propos de l'auteur : La rédaction 817 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*