Hommage à Maurice G. Dantec

/

Nous avons été surpris par la mort de Maurice Dantec. Tous les médias s’en étant fait l’écho, nous souhaitons seulement rendre hommage à cet écrivain, auteur d’une œuvre originale et incandescente.

Nonobstant sa naturalisation canadienne, nous pouvons considérer Maurice Dantec comme un écrivain français, l’un des rares à avoir eu le courage de ne pas fuir les questions politiques, au plein sens du terme, et de penser à l’ombre des philosophes et des écrivains majeurs. Que certains de ses romans aient été jugés ratés n’enlève rien à son talent de polémiste, de diariste et de romancier.

Les trois tomes de son Théâtre des opérations, dont le dernier a été récupéré par Albin Michel après que Gallimard voulut en censurer certains passages, s’imposent comme une des expériences littéraires les plus stimulantes du début des années 2000.

Que l’on ait été d’accord ou non avec lui, l’itinéraire de l’enfant de la banlieue rouge, adepte du rock, des drogues, de la littérature de science-fiction et d’anticipation, de la patristique et de la scholastique, qui l’a mené de la publicité au roman, du communisme au soutien indéfectible à George Bush et de la fascination pour l’islam, via le soufisme, au baptême du feu et de l’Esprit, après qu’il se sera converti au christianisme par l’entremise de Nietzsche, c’est la trajectoire sidérante d’un écrivain tel que le XXe siècle nous en a donné de fameux exemples qui demeure.

Exilé en Amérique depuis plus d’une quinzaine d’années, ayant subi les affres du monde de l’édition et le rejet de la critique, nous le savions malade depuis quelques années. L’homme est certainement parti rejoindre l’Esprit saint qu’il invoquait dans ses derniers romans comme l’unique sauveur possible d’un monde en instance d’Apocalypse. L’œuvre demeurera sans aucun doute.

À propos de l'auteur : Matthieu Falcone 232 Articles
diplômé en Lettres Modernes et Sciences Politiques. Il collabore comme pigiste aux pages "culture" de plusieurs magazines.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*