Saison lyrique à Paris

/Tour d’horizon de la programmation musicale parisienne en cette rentrée 2010.

Après une première saison réussie à l’Opéra National de Paris, Nicolas Joël confirme sa volonté d’imposer ses fidèles chanteurs et de faire découvrir au public de nouvelles voix.
Philippe Jordan et Günter Krämer continuent le Ring avec les journées 2 et 3 : Wolfgang Ablinger-Sperrhacke, Katarina Dalayman, Sophie Koch, Iain Paterson font partie de la distribution.
Les nouvelles productions s’étendent du baroque au contemporain. Natalie Dessay fait ses premiers pas dans le rôle de Cléopâtre dans Giulio Cesare de Haendel (on se souvient de sa bonne prestation dans Alcina) entourée d’une distribution de rêve : Lawrence Zazzo, Christophe Dumaux, Nathan Berg, Dominique Visse. La mise en scène est signée Laurent Pelly et la direction Emmanuelle Haïm (janvier-février).

Roberto Alagna et Svetla Vassilieva sont les deux héros de Francesca da Rimini de Zandonai, opéra trop rarement donné. La direction musicale est confiée à Daniel Oren et la mise en scène au toujours très inspiré Giancarlo Del Monaco (janvier-février). En 1938, Paul Hindemith crée Mathis le Peintre, opéra fondé sur l’histoire du peintre Grünewald, auteur du fameux Retable d’Isenheim.
Matthias Goerne interprète Mathis dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction de Christoph Eschenbach (novembre-décembre). Opéra contemporain avec le compositeur Bruno Mantovani qui crée Akhmatova, œuvre sur l’histoire du poète russe. Janina Baechele tient le rôle-titre en compagnie de Lionel Peintre, Christophe Dumaux, Fabrice Dalis dans une mise en scène de Nicolas Joël (mars-avril).

Luca Ronconi propose une nouvelle production du Triptyque de Puccini. Dans les rôles principaux on pourra entendre Juan Pons et Marco Berti dans Il Tabarro, Tamar Iveri et Luciana D’Intino dans Suor Angelica, Juan Pons, Alain Vernhes, Eric Huchet dans Gianni Schicchi.
Parmi les reprises intéressantes, on note l’Italienne à Alger de Rossini avec Vivica Genaux, l’excellent Alessandro Corbelli et le ténor virtuose Lawrence Brownlee (septembre-octobre).
Ludovic Tézier confirme qu’il est l’un des meilleurs barytons français du moment et revient à la Bastille pour chanter le rôle-titre d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski en compagnie d’Olga Guryakova, Nadine Denize et de Jean-Paul Fouchécourt qui sera impayable dans le court air de M.Triquet (septembre-octobre).
La saison 2010-11 permettra d’entendre Sophie Koch dans la composition d’Ariadne auf Naxos de Strauss, Vincent Le Texier et Angela Denoke dans Katia Kabanova de Janacek, Franck Ferrari dans Tosca de Puccini, Inva Mula dans La Fiancée vendue de Smetana.

Parmi les très grandes « star », on note la présence de Marcelo Alvarez dans Luisa Miller de Verdi, Renée Fleming dans Otello de Verdi, Matti Salminen dans Le Hollandais Volant de Wagner… ; James Valenti fait des débuts parisiens très attendus dans Mme Butterfly de Puccini. Alors que l’on pensait cette magnifique production de Giorgio Strehler des Noces de Figaro définitivement enterrée, elle fait sa réapparition sur la scène de Bastille avec, en alternance, Ludovic Tézier, Barbara Frittoli, Erwin Schrott, Karine Deshayes, Ann Murray, Robert Lloyd… (septembre-juin).
Réapparition également de la très belle mise en scène d’Ezio Toffolutti de Cosi Fan Tutte de Mozart (juin-juillet).
www.operadeparis.fr

Le Théâtre des Champs-Elysées privilégie les versions concertantes et ne proposent que quelques productions scéniques. Mais la rareté n’exclut pas l’immense qualité de celles qui sont présentées cette saison. Jean-Christophe Spinosi et Vivaldi sont de grands habitués de l’avenue Montaigne et reviennent pour la version scénique d’Orlando Furioso : le chef de l’Ensemble Matheus dirige ses plus fidèles chanteurs Marie-Nicole Lemieux, Jennifer Larmore, Verónica Cangemi, Philippe Jaroussky (mars).
L’opéra du « prêtre roux » succède à celui de Haendel sur le même sujet, Orlando, interprété par Emmanuelle Haïm, Sonia Prina, Henriette Bonde-Hansen, Stephen Wallace (novembre).

Après avoir vu et revu la production de Luc Bondy à Garnier d’Idomeneo, on pourra comparer avec cette nouvelle lecture de Stéphane Braunschweig. La partition sera défendue par l’un des nouveaux chefs mozartiens du moment, Jérémie Rhorer, et par Sophie Karthäuser, Richard Croft, dans le rôle-titre, Paolo Fanale et Measha Brueggergosman, dont on parle beaucoup en ce moment (juin). L’opéra contemporain fera également son apparition avec Passion de Pascal Dusapin (octobre).
www.theatrechampselysees.fr

Plus beaucoup d’opéras au Théâtre du Châtelet ces dernières saisons. Jean-Christophe Spinosi aborde Le Barbier de Séville de Rossini avec Bogdan Mihai, Jeremy Carpenter et Anna Stephany dans les rôles principaux et dans la mise en scène très colorée d’Emilio Sagi, déjà vue à Madrid (janvier). Placido Domingo semble avoir élu son domicile parisien au Châtelet depuis quelques années. Après un Cyrano mémorable il y a un an, il revient pour chanter Il Postino, opéra contemporain de Daniel Catan, créé à l’Opéra de Los Angeles à l’automne 2010 (juin).
www.chatelet-theatre.com

L’Opera-Comique propose une très belle saison. 1987, Atys, Lully, Jean-Marie Villégier, William Christie ! Le miracle de la redécouverte de la musique baroque a eu lieu dans ce théâtre il y a plus de 20 ans et 2011 verra la renaissance de cette production légendaire. La distribution a bien évidemment changé même si quelques noms sont de nouveau à l’affiche : Bernard Richter sera Atys et Stéphanie d’Oustrac Cybèle (mai). Beaucoup de rareté lors de cette saison. <
Cendrillon de Massenet est monté dans une mise en scène de Benjamin Lazar et sous la direction de Marc Minkowski : Judith Gauthier, Ewa Podles, Franck Leguérinel, Aurélia Legay chantent les rôles principaux (mars). John Eliot Gardiner dirige Der Freischütz de Weber avec Sophie Karthäuser, Andrew Kennedy et la piquante Virginie Pochon en Annette (avril).

Dans le domaine plus léger, le public parisien pourra apprécier Les Mamelles de Tirésias de Poulenc avec Hélène Guilmette et Ivan Ludlow et Les Brigands avec des spécialistes du « petit Mozart des Champs-Elysées », Eric Huchet, Francis Dudziak, Martial Defontaine, Franck Leguérinel, Michèle Lagrange (juin).
www.opera-comique.com

L’Opera de Massy présente une saison particulièrement riche. Il Trovatore de Verdi est interprété par Giuseppe Gipali,  Adina Aaron, Giovanni Furlanetto (novembre), La Bohème de Puccini avec Isabelle Philippe dans le rôle de Mimi (mars), soprano également à l’affiche des Contes d’Hoffmann d’Offenbach qui comprend aussi Florian Laconi dans le rôle-titre et Nicolas Cavallier dans les quatre méchants (janvier).
La saison lyrique se clôt avec Le Couronnement de Poppée de Monterverdi par l’ensemble Les Paladins de Jérôme Corréas (mars). Les solistes et choeurs de l’Opéra Hélikon de Moscou seront présents pour deux productions : Raspoutine de Reise et l’Amour des trois oranges de Prokofiev.
www.opera-massy.com

Manon Ardouin

À propos de l'auteur : La rédaction 821 Articles
l'équipe de rédaction de CultureMag !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*